Mozambique : Augmentation de la production de gaz

La compagnie pétrolière nationale du Mozambique a annoncé que plus de 30 milliards de dollars d’investissements dans le secteur du gaz naturel seront nécessaires pour atteindre une production annuelle de 20 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) à partir de 2018.

S’il est resté muet au sujet de la répartition de ces investissements entre partenaires étrangers et locaux, le patron d’ENH a en revanche fourni plus de détails sur les projets à mener et les mesures prises par l’État mozambicain pour les faciliter.

Ainsi, en plus de la construction d’unités de liquéfaction d’une capacité annuelle de production d’environ 20 millions de tonnes de GNL, de nombreux investissements seront réalisés dans le développement des ports de Pemba et Palma dans le nord du pays, où une base logistique géante et une usine de production de GNL vont être construites. Ces installations utiliseront le gaz produit par les champs offshores dans le bassin de Rovuma développé par l’américain Anadarko et l’italien ENI. Environ 5,1 milliards de mètres cubes de gaz ont été découverts dans ce bassin offshore.

Pour accompagner ces développements et encourager les investissements étrangers, le parlement du Mozambique a approuvé la semaine dernière la modification de la législation relative à l’industrie gazière et pétrolière, en créant un « régime spécial » pour le développement du GNL. D’après les officiels interrogés par l’agence de presse, ce statut inclut la possibilité de certaines « exemptions fiscales » dont le taux final n’a pas encore été arrêté.

 

source:  www.jeuneafrique.com