Marché du transport urbain au Cameroun

Le marché du transport urbain est ouvert au Cameroun avec le Brésil en pole position. Le consortium brésilien constitué des entreprises Marcopolo, Queiroz-Galvao et Logit pourrait, en partenariat avec l’Etat du Cameroun, veut lancer dans les deux plus grandes villes camerounaises que sont Douala et Yaoundé, un système de transport urbain de masse par bus baptisé BRT (Bus Rapid Transit).

Ce projet a été au centre d’une séance de travail présidée le 28 août 2014 par le ministre du Développement urbain et de l’Habitat, Jean Claude Mbwentchou. Les financements pour ce projet devraient être pourvus par la partie brésilienne, dont l’ambassadeur au Cameroun, Nei F. Bitencourt, a rassuré sur les capacités financières du consortium sus-mentionné, qui revendique une expérience de plus de 40 ans dans le BRT.

Selon les Brésiliens, le système de transport urbain par BRT a la particularité de s’adapter à la structure de chacune des villes desservies, quelle que soit sa configuration. Expérimenté pour la première fois dans la ville brésilienne de Curitiba en 1974, ce système de transport urbain est aujourd’hui usité, apprend-on de bonnes sources, dans une centaine de villes à travers le monde.

source: http://www.agenceecofin.com