Mali : les autorités ouvrent une enquête sur Air Algérie

Après un été marqué par le crash du vol AH 5017 (vol Ouagadougou-Alger d’Air Algérie s’est achevée dans la nuit de mercredi 23 au jeudi 24 juillet par un choc effroyable dans le cercle de Gourma, région de plaines, de marécages et d’escarpements rocheux au centre du Mali), la compagnie Air Algérie est sous le coup d’une enquête menée par les autorités algériennes concernant sa gestion et la qualité de ses prestations.

Cette enquête, annoncée comme « exhaustive », a été confiée à l’inspection générale du ministre des transports, Amar Ghoul. « Il s’agit d’un audit qui concernera la gestion, l’organisation, le recrutement, l’encadrement et la qualité des prestations d’Air Algérie », a-t-il précisé. La réputation de la compagnie publique a été mise à mal par le crash au Mali, le 24 juillet, d’un avion espagnol qui devait assurer la liaison Ouagadougou-Alger, faisant 116 morts.

Mais Air Algérie a aussi vu sa réputation entâchée par une série d’incidents. Samedi, un avion de cette compagnie devant assurer le vol Constantine-Alger, avec son bord 61 passagers, a fait demi-tour dix minutes après son décollage, en raison d’un problème technique. En août, deux avions s’étaient heurtés au moment de stationner à l’aéroport d’Alger. Les usagers de la compagnie ont par ailleurs exprimé leur mécontentement à la suite de retards répétés des vols au mois d’août, notamment de et vers la France. La flotte d’Air Algérie compte actuellement 43 avions, mais prévoit  s’agrandir. La compagnie a ainsi commandé auprès de Boeing huit appareils 737-800 et deux 737-700C, ainsi que trois long-courriers A330-200 auprès d’Airbus.

Source: http://www.lemonde.fr