De vives tensions à Air France

drh air france

De vives tensions à Air France, les manifestants ont fait éruption dans une réunion au cours de laquelle la direction avait commencé de dévoiler son projet de restructuration aux partenaires sociaux. Ils exigent la démission du patron du groupe Air France/KLM, Alexandre de Juniac, et du PDG de la compagnie française, Frédéric Gagey. Selon des représentants du personnel, des salariés d’Air France en colère ont malmené lundi leur directeur des ressources humaines (DRH)

Le DRH, Xavier Broseta, qui présentait le projet décidé par la filiale d’Air France-KLM à la suite de l’échec des négociations avec les syndicats, s’est enfui de la salle de réunion au siège d’Air France à Roissy, torse nu après s’être fait arracher sa chemise, selon une photo de Reuters. Le directeur d’Air France à Orly, Pierre Plissonnier, a lui aussi évacué après que sa chemise lui a été déchirée par des manifestants. Dénonçant des «violences physiques», la direction a annoncé son intention de porter plainte.

Air France veut procéder à la suppression de 2900 postes en 2016 et 2017. Le licenciement concerne 300 pilotes, 900 hôtesses et stewards et 1700 personnels au sol. Pour la première fois, des départs contraints sont envisagés, notamment chez les navigants et certaines bases au sol. Le projet s’accompagne d’une réduction de couvertures pour le réseau long courrier, dont la moitié des lignes sont déficitaires: la flotte, de 107 avions actuellement, devrait perdre 14 appareils, cinq l’an prochain et neuf autres en 2017, a détaillé la direction.

Air France prévoit aussi de réduire la fréquence de ses vols sur plus d’une vingtaine de lignes en 2016 et de fermer l’année suivante cinq liaisons en Inde et en Asie du sud-est.

source : http://www.tdg.ch