Cameroun, 50% du pétrole pour 03 traders

Dans un rapport intitulé «Les traders suisses, le pétrole africain et les risques d’opacité», publié le 20 juillet 2014, un groupe de trois organisations constitué de la Déclaration de Berne, Swissaid et du Natural Resource Governance Institute (US), révèle que trois traders suisses ont acheté, au cours de l’année 2013, près de 50% de la production pétrolière camerounaise revenant à la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

«Au Cameroun, les traders suisses dominent les achats de pétrole brut à la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Alors que les données du marché font ressortir que la compagnie pétrolière espagnole CESPA est le principal acquéreur unique du pétrole de la SNH, en 2013, les traders suisses Glencore, Vitol et Gunvor ont, ensemble, acheté près de la moitié du pétrole brut vendu par la SNH. Ces achats ont abouti au paiement à l’Etat camerounais, de près de 600 millions de dollars (environ 300 milliards de FCfa), représentant 12% des recettes de l’Etat», indique le rapport.

Au demeurant, précise le document susmentionné, «le cas du Cameroun permet de démontrer comment les ventes de pétrole effectuées (par les pays africains) peuvent être d’une importance capitale pour les Etats vendeurs, alors que pour les traders, cela ne représente pas grand-chose». Pour justifier cet argument, le rapport révèle, par exemple, qu’en 2013, «Glencore a acheté pour près de 400 millions de dollars (environ 200 milliards de FCfa) de pétrole brut à la SNH», alors que le chiffre d’affaires (volume des ventes brutes) de ce trader, la même année, a culminé à «233 milliards de dollars, et représente 9 fois le PIB du Cameroun en 2012».

Source : http://www.investiraucameroun.com