L’ Algérie bloque les importations de véhicules allemands

Tensions diplomatiques entre l’Algérie et l’Allemagne. En effet, l’ Algérie a décidé de bloquer les importations de véhicules de marques allemandes, les relations entre les deux pays ne sont pas au beau fixe. L’ Allemagne n’a pas tardé à réagir à ce blocage en convoquant ce mercredi l’ambassadeur d’Algérie à Berlin au ministère allemand des Affaires étrangères.

pendant cet entretien, la coopération économique et culturelle entre les deux pays va être évoquée. Le sujet relatif au blocage des voitures sera également abordé. Pour l’ambassadeur d’ Algérie à Berlin, « il s’agit d’un problème assez important qui va peser sur les relations commerciales vu la situation juridique qui n’est pas claire pour les futurs investisseurs ».

C’est la deuxième fois que l’ambassadeur algérien est convoqué en l’espace de quelques semaines. En juillet dernier, l’ Allemagne l’a déjà convoqué. A ce jour, plus de 1 800 voitures Volkswagen sont bloquées. Les Allemands estiment que les Algériens favorisent les Français. Ils ont fait remarquer « lors de la première réunion, à l’ambassadeur d’Algérie que le blocage des véhicules français a été levé au lendemain de la visite à Alger du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius ». Les constructeurs allemands Volkswagen, Audi et Mercedes sont durement touchés par la décision d’Alger de bloquer les importations de véhicules. Le 13 avril dernier, l’Algérie avait décidé de suspendre les importations de véhicules non conformes aux nouvelles normes automobiles algériennes entrés en vigueur deux jours plus tard, puis modifiées un mois après. Une mesure qui a été assouplie. En effet, le gouvernement autorise désormais les concessionnaires ayant domiciliés des opérations d’importation avant l’entrée en vigueur de ces nouvelles normes à d’autres concessionnaires, qui n’utilisent pas la lettre de crédit, comme moyen de paiement, à dédouaner leurs véhicules restés bloqués dans les ports.

source : afrik.com