Afrique : Paradis du « big data » pour Facebook

Chaque mois, quelque 100 millions d’utilisateurs se connectent à Facebook, selon les derniers chiffres publiés par la firme lundi. Et si le continent est encore loin derrière l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord, il est porteur d’avenir en ce qui concerne la technologie mobile, qui représentent plus de 80% des connexions mensuelles.Depuis juin 2014, plus de 100 millions d’Africains se connectent sur Facebook chaque mois, dont 80% sur le mobile. De quoi s’enorgueillir pour le réseau social américain qui, depuis quelques temps, voit avec inquiétude les adolescents américains lui signifier leur désamour. Et, signe positif pour l’avenir : la croissance de Facebook sur le continent se fait en grande partie grâce à la technologie mobile, qui représente 80% des connexions.

Nicola Mendelsohn, vice-président de Facebook pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique estime ainsi que « dans des pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Turquie, et ailleurs, les appareils mobiles sont de plus en plus la façon dont les gens trouvent de nouvelles informations, et partagent leurs expériences nouvelles avec le monde ».

« En Afrique, nous assistons à une croissance explosive et un élan formidable à travers la région. Dans le même temps, lorsque vous regardez le coût énorme de la connectivité dans de nombreux pays, les services mobiles se doivent de fournir une utilité maximale sur la plus large gamme de terminaux et de consommer la plus petite quantité de données, ce qui est exactement ce que Facebook offre », explique quant à lui Rob Norman, directeur numérique de Global Group M, partenaire du réseau social américain.

source: http://www.jeuneafrique.com